Comment et pourquoi pailler ?

Dans un jardin potager, sous une haie ou un massif de fleurs

Un procédé simple qui consiste à recouvrir le sol des végétaux. Récupérez les feuilles mortes en automne, la tonte de votre pelouse toute l’année, le broya de vos branches mortes, les mauvaises herbes arrachées et étalez-les à la surface de votre potager ou de vos jardinières. N’hésitez pas à poser une couche de 5 à 15 cm . Cela vous servira à :

  • Réduire la pousse des mauvaises herbes et l’utilisation de produits chimiques
  • Nourrir votre sol en engrais naturel
  • Limiter l’évaporation de l’eau présente dans le sol et donc, l’arrosage
  • Protéger les plantations contre le gel
  • Ramener de la biodiversité à votre sol

Avec quoi Pailler ?

Autrefois les paillis végétaux étaient réalisés avec… de la paille ! aujourd’hui, plutôt qu’acheter des paillis qui viennent de loin (fibre de coco, de cacao, de lin), vous pouvez utiliser les déchets de votre jardin :

Tontes de gazon ou de pelouse pour les cultures de courte durée et au pied des arbustes. A faire préalablement sécher pendant une journée au soleil surtout si elles sont humides.

Feuilles, fanes et branchages préalablement broyés à la tondeuse ou avec un broyeur, végétaux issus du désherbage.

Comment réussir ses paillis ?

1. Préparez votre sol en supprimant les mauvaises herbes résistantes au paillage (chiendent, liseron, prêle, chardon). Les autres seront étouffées par un paillage épais (de 5 à 10 cm) et ne repousseront pas.

2. Disposez des couches de paillis sans l’enfouir : de 10 à 20 cm pour les tontes (sèches); plus de 10 cm pour les feuilles mortes broyées.

3. Renouvelez les apports dès que l’épaisseur du paillis atteint 1 à 2 cm.

Related Posts

Découvrez nos projets réalisés